Actualité

Décès de 90 migrants après un naufrage : Ousmane Sonko lance un appel à la jeunesse de son pays

L’investigateur 8/07/2024 à 17:39

C’est un secret de polichinelle. Nombreux sont ces jeunes qui, en quête du mieux-être, font le choix de partir de leur pays d’origine. Malheureusement, ils meurent, engloutis par la mer du fait des naufrages à n’en point finir.

Il y a quelques jours, un bateau qui tentait de rallier les côtes espagnoles des Canaries, parti de Niodior, à la frontière entre le Sénégal et la Gambie, avec à bord 170 passagers, a fait naufrage aux larges des côtes tunisiennes. Au total, 90 personnes sont passées de vie à trépas.

Au lendemain de ce drame, plusieurs ONG sénégalaises ont appelé les autorités à agir de sorte à empêcher le départ des jeunes, en leur offrant de meilleures opportunités. Saisissant la balle au bond, le premier ministre sénégalais, Ousmane Sonko a envoyé un message d’espoir à la jeunesse sénégalaise. C’était à l’occasion d’un discours prononcé à l’université Gaston Berger de Saint Louis. Discours publié sur sa page officielle Facebook.

En effet, rappelant les circonstances du naufrage, le Chef du gouvernement sénégalais a invité la jeunesse à rester en Afrique. Car, « votre solution ne se trouve pas dans les bureaux, les pays que certains jeunes veulent aller rejoindre, je peux vous assurer qu’ils sont eux-mêmes en crise, soit en début de crise ! », a-t-il déclaré.

Dans cette même veine, il proclame : « l’avenir du monde se trouve en Afrique et vous devez en être conscients. Le seul continent qui a encore une marge de progression et de croissance importante, le seul continent qui devrait porter la croissance du monde dans les 50 prochaines années. Ce continent, c’est l’Afrique ». Et cette croissance de l’Afrique, ne peut pas se faire sans les Africains. « Personne ne fera notre développement à notre place. Nous n’accepterons plus que nos ressources naturelles soient pillées pour nous laisser la pauvreté et le chômage qui va vous pousser à partir », a-t-il conclu.

Ces derniers jours, la Marine sénégalaise multiplie les interceptions de pirogues et les secours aux migrants en détresse. La semaine écoulée, elle a rapporté avoir intercepté une pirogue avec 74 candidats à l’émigration. Parmi eux, 20 enfants. En juin dernier, au total 470 personnes ont été interceptées au cours de quatre différentes opérations. Ces données montrent à suffisance que le mal existe et nécessite des mesures cruciales.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook