Actualité

« De nombreuses personnes n’ont pas à manger et à boire », selon les révélations du Bénin-Toffa Zakpota 2024

L’investigateur 9/12/2023 à 12:12

Une consultation a été faite en prévision de l’année prochaine. Dénommée -Toffa Zakpota 2024, l’initiative qui est à sa première édition est le fruit de la collaboration entre deux associations. A savoir : les prêtres traditionnels de l’Association des géomanciens et spiritualistes du Bénin d’une part, et l’Association Savoirs et secrets endogènes au service du développement humain et de la paix d’autre part.

Les signes apparus sont entre autres, le Samèdji signe de la droite, le Toula Winlin signe de la gauche et le Tchêka, signe principal. En gros, le prêtre signale : le Fâ a révélé qu’ « en ce moment nous souffrons bien. Nous ne mangeons pas tel que cela se doit. Mais bientôt ça va s’améliorer.” ».
En plus, il signifie que la population entière ne jouit pas des fruits de son labeur. Par gloutonnerie une minorité s’accaparait de toute la richesse à tous.
Cependant, il est à signaler selon le cauris que 2024 s’annonce avec son lot de bonnes nouvelles. Car, cette fois-ci, la richesse sera partagée, informent les prêtres après consultation de Bénin-Toffa Zakpota 2024, organisée le 26 novembre 2023.
Les cauris auraient parlé. 2024 s’annonce comme l’année de la prospérité partagée pour tous les Béninois. « L’oracle assure que tout le monde aura sa part de bonheur. Mais, les conditions dans lesquelles nous sommes actuellement sont difficiles. De nombreuses personnes sont affamées. De nombreuses personnes n’ont pas à manger et à boire. Nous travaillons tous et un seul individu s’accapare le produit des efforts communs. », détaille Banouto qui a repris le compte-rendu de la chaîne Youtube Vodoun Tv Bénin.
Pour le président, Dah Azehounguède, Premier responsable de l’Association des géomanciens et spiritualiste du Bénin, l’initiative a pour but « d’aider les dirigeants à gouverner dans la clairvoyance pour le bien de tous et toutes ».

Le Tofâ, initiative ancrée dans les pratiques ancestrales au sud du Bénin est ces derniers temps-ci, source de polémiques. Parfois, les populations estiment que les prédictions qui annoncent l’année nouvelle ne sont pas vérifiées à la lettre. Mais à partir de cette année, le gouvernement a pris la décision de s’y impliquer. C’est pour cela que la date de l’initiative a changé et la consultation a désormais lieu chaque 10 janvier lors des “Vodun days”, a annoncé le ministre de la culture, Jean-Michel Abimbola, le 30 novembre 2023.
Dans sa version redimensionnée, le Tofâ sera assuré par un collège de 11 Bokonons. Le ministre a remercié toutes les initiatives privées qui ont eu l’ingénieuse idée de se consacrer au Tofâ jusque-là, avant de déclarer qu’elle devrait être « la chasse gardée du souverain régnant ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook