Actualité

Cyril Ramaphosa : le président sud-africain visé par une destitution

L’investigateur 2/12/2022 à 08:55

Le président de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa pourrait être visé par une procédure de destitution dans les prochains jours. Une commission parlementaire, chargée d’examiner un scandale dans lequel il est impliqué, a confié dans son rapport qu’il y avait suffisamment d’éléments pour débattre d’une éventuelle destitution.

La commission indépendante désignée avait pour mission de déterminer si le président a violé la Constitution ou la loi. En effet, la propriété agricole de Phala Phala du nom du successeur de Jacob Zuma a été cambriolé en 2020. Les cambrioleurs avaient retrouvé des liasses de billets cachées dans du mobilier, une somme de plus de 500 000 dollars en liquide et en devises étrangères. Cyril Ramaphosa est accusé d’avoir dissimulé l’incident à la police ou au fisc. Mais il a rejeté en bloc toutes les accusations qui le visent dans cette affaire.

| Lire aussi : Bénin : voici la liste des centres et postes de vote pour les Législatives du 08 janvier

Si Cyril Ramaphosa déclare que la somme était moins importante, et constituait le produit d’une transaction légale, ses explications n’ont pas convaincu le Parlement qui a mis sur pied une commission pour mieux connaître la vérité.
Le rapport déposé par la commission sera étudié par l’Assemblée nationale sud-africaine le mardi prochain selon Rfi. Les députés peuvent décider de passer à un vote de destitution. Mais cela ne devrait pas faire trembler le président sud-africain. Il faut le vote des deux tiers de l’Assemblée pour le destituer alors que l’ANC, son parti a la majorité des parlementaires.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook