Actualités

Crise Bénin-Niger : le parlement de la CEDEAO vient de prendre une décision

Deo Gratias HOUNKPATIN 26/05/2024 à 16:50

Au terme de sa deuxième session extraordinaire de l’année 2024 qui a eu lieu du 20 au 25 mai, à Kano au Nigéria, le parlement de la CEDEAO a exprimé sa préoccupation face à l’escalade des tensions entre le Bénin et le Niger.

Pour répondre à cette situation préoccupante, le parlement de la CEDEAO a décidé de mener des visites de terrain. Ces missions ont pour objectif de comprendre les causes profondes des désaccords et de faciliter un dialogue constructif entre les parties concernées. Le parlement espère identifier à travers ces émissaires, les sources d’incompréhension et proposer des solutions appropriées pour apaiser les tensions. Cette initiative souligne son engagement à jouer un rôle actif dans la résolution des conflits régionaux.

Faut-il préciser que la tension entre les deux pays est née des sanctions imposées par la CEDEAO au Niger après le coup d’État du 26 juillet 2023. Après la levée de ces sanctions, les autorités de Niamey ont refusé d’ouvrir leur frontière au Bénin. Ils justifient cette décision par une supposée présence de bases militaires françaises sur le territoire béninois pour former des terroristes afin d’attaquer leur pays. Face à l’annonce du parlement de "mener des visites de terrains pour comprendre et aider à aplanir les incompréhensions entre le Benin et le Niger", une question se pose.

Les autorités nigériennes ayant décidé de quitter la CEDEAO comme le Mali et le Burkina Faso, on se demande s’ils accepteront de recevoir une délégation du parlement de l’organisation communautaire pour évoquer les tensions avec le Bénin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook