Bénin

Criet : mandat de dépôt après un arrêt de rigueur contre un commissaire pour fautes graves

L’investigateur 14/09/2021 à 09:12

Accusé d’abus de fonction et blanchiment de capitaux, un commissaire, comptable en fonction à la police républicaine a été déposé en prison le 8 septembre 2021.

Accusé d’abus de fonction et blanchiment de capitaux, le flic B. S. n’est plus libre de ses mouvements. Selon Le Potentiel, avant son incarcération, il était en poste à la comptabilité au centre de santé de la Police Républicaine. D’abord ses ennuis ont commencé par un arrêt de rigueur qui a duré 60 jours et puis, la suspension de son salaire.

| Lire aussi : Tribunal de Cotonou : un pasteur déposé en prison pour usurpation de titre

En effet, à en croire la même source, les fautes commises par le commissaire sont prévues et punies par les articles 375 du code pénal, 7 et 113 de la loi n°2018-17 du 25 juillet 2018 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin.

| Lire aussi : Affaire Owo-Lobè  : la "position zémidjan" exigée à la victime avant sa flagellation, avoue un ministre lors de sa déposition

Rappelons que son mandat de dépôt a été décerné contre lui par le Procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet).



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook