Bénin

Criet : Madougou a abordé ses relations avec Talon avant sa condamnation

L’investigateur 11/12/2021 à 19:09

A la barre avant le verdict, l’opposante Reckya Madougou a évoqué ses échanges avec le président Patrice Talon. Elle a dit souhaiter le rencontrer et lui parler de sa candidature. Rêve qu’elle nourrissait quand tout à coup, elle a été interpellée par la police. Lire ses propos.

"Il serait insensé et sans intérêt aucun pour moi de demander l’assassinat de mon ami et frère Charles. Quant à Rachidi Gbadamassi, j’avais besoin de lui vivant pour mes parrainages qu’il m’avait promis et qui pouvaient intervenir à tout moment du processus électoral. Selon les dires des députés, après une volonté politique du Chef de l’État ; tout comme il y eut un réajustement lors des communales. Et même au pire des cas, j’ai besoin de Rachidi Gbadamassi vivant pour qu’il me rembourse mes 70 millions avec ses collègues. Toute cette histoire est ubuesque et ne tient guère la route.

| Lire aussi : Procès Madougou : Mètonou confond un co-accusé sur des déclarations contradictoires

Jusqu’au 2 février 2021, j’échangerais de messages avec le Chef de l’État et je comptais même le rencontrer pour l’informer de ma candidature et de l’affaire des fiches de parrainage confisquées notamment. Alors j’étais totalement seraine jusqu’au jour de mon enlèvement avec la brutalité et l’humiliation que tout le monde a vues.
Toutefois, je pardonne !", a déclaré l’opposante à la barre avant le verdict.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer