Bénin/pandémie

Covid-19 : le corps médical, l’enfant gâté sous le régime de la Rupture ?

Bénédicte BANKOLE 28/04/2020 à 10:23

Le corps médical reste quoiqu’on dise, le plus éprouvé et le plus exposé dans cette crise sanitaire de Covid-19. Et, comme pour remonter le moral aux agents de santé, le gouvernement pense leur retourner l’ascenseur.

En effet, c’est sur l’émission « Point de la gestion de l’épidémie liée au Covid-19 au Bénin », le dimanche 26 avril 2020 que le chef de l’État Patrice Talon est intervenu pour situer tout le monde sur ce qui attend probablement les agents de santé. « Nous avons vocation d’améliorer les conditions de vie de tout le monde, corps par corps. Notre espoir est que chaque corps puisse arriver à ce stade de voir ses conditions de vie améliorées », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Faits Divers : Togo-Almok « Je voulais épouser un homme qui a la crainte de Dieu »

Répondant à une téléspectatrice, assoiffée de réponses à ses préoccupations, Patrice Talon a levé un coin de voile sur ce que son gouvernement prévoit en termes d’amélioration « de conditions de vie des agents de santé ». Sans risque de se tromper, on peut dire qu’au regard de l’intervention du chef de l’Etat, ce sujet préoccupe son équipe. Car il l’a dit de façon ferme. A savoir que l’amélioration des conditions de vie du personnel soignant, reste sa préoccupation.
« Le personnel sanitaire travaille avec beaucoup d’abnégation et tout le monde est conscient des risques qu’ils prennent, pas seulement dans le cadre du coronavirus mais de façon global dans l’exercice de leurs fonctions », a laissé entendre le président de la République. Pour cela, le gouvernement promet leur retourner l’ascenseur.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer