Football

Covid-19 : France, les supporters contre un championnat à huis clos

Judicaël C. GBETO 14/04/2020 à 13:16

Le risque n’est pas inexistant, mais certains pays ont décidé de le prendre. Comme retourner partiellement au travail, mais aussi reprendre précocement les championnats et à huis clos. En France, les supporters disent « non ».

Exprimant leurs mécontentements sur l’éventuelle reprise des championnats de foot le 17 juin prochain, les Français disent ne pas vouloir d’« Un football de honte ». « Il n’est pas envisageable que le football reprenne prématurément. Il n’est pas envisageable qu’il reprenne à huis clos. Il reprendra en temps voulu, quand les conditions sanitaires et sociales seront réunies. Le football ‘‘coûte que coûte’’ est un football de honte, qui n’aura aucun lendemain, Il est urgent de penser l’avenir », se sont-ils exprimés. Mais il faut dire que ces mots de mécontentements de ces fans du sport roi risquent de ne pas être entendu considérant les enjeux économiques sont tels que leur message.
Selon nos confrères de Sports.fr « Une sortie de crise qui ne conviendrait pas aux tribunes françaises. Dans un communiqué, 45 groupes de supporters de clubs évoluant dans ces trois divisions, parmi lesquels le Collectif Ultras Paris (PSG), la Brigade Loire (Nantes) et les Green Angels (Saint-Etienne), s’unissent pour dire ‘’non à une reprise prématurée du football’’, arguant que ‘’le football n’est pas un programme télévisuel’’. Pour eux, ‘’il est urgent d’attendre’’ que l’épidémie soit contrôlée, pour recommencer les championnats normalement : dans des stades pleins ».

Lire aussi : Bénin/ éducation : Le ministre Mahougnon s’arme face aux défis de l’éducation




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer