Afrique

Côte d'Ivoire : alerte « Orange » de l’ONU et de la BAD, le télétravail suggéré aux représentants

L’investigateur 27/10/2020 à 10:04

Les institutions internationales sont inquiètes du fait du climat qui prévaut en Côte d’Ivoire, à quatre jours de la tenue de l’élection présidentielle.

Une note en Anglais consultée par Yeclo, signée du Secrétaire général adjoint de l’ONU, Gilles Michaud donne l’alerte et attire l’attention des représentants de l’organisation internationale en Côte d’Ivoire. « Pour raison de sécurité, l’ONU suspend toutes les missions non essentielles en Côte d’Ivoire jusqu’au 15 novembre 2020 ».

Même chose pour la Banque africaine de développement (BAD) qui conseille à ses agents d’être prudents et leur suggère le télétravail. L’approche de la date de l’élection, les échanges musclés entre les acteurs politiques, obligent les organismes internationaux à prendre des précautions pour la sécurité et la protection de leurs employés.

Lire aussi : Cour constitutionnelle : l’ancien maire Georges Bada attendu pour une décision demain

Ceci à quelques jours de la présidentielle dans un contexte risqué.
« On suspend tout ou presque Pour le moment on reconnaît que la vie des résidants et expatriés ONU n’est pas en danger.. Mais qu’il y a une instabilité (avec forte probabilité de violences) dans ce pays. », a expliqué une observatrice. Un autre perplexe. « Le niveau d’insécurité à grimpé. Ce n’est pas bon signe. ».

Donc, il urge que les protagonistes se rencontrent pour sauver les meubles. C’est-à-dire qu’une rencontre entre le président de la République et le président du PDCI-RDA peut ramollir les positions. Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, deux héritiers de feu Felix Houphouët Boigny détiennent la clé de la situation.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook