Côte d’Ivoire : Tchidimè honore le Bénin au Forum Pharmaceutique International d’Abidjan

L’investigateur 14/10/2021 à 10:21

Le Bénin est représenté à la 21è édition du forum pharmaceutique international qui se déroule du 13 au 16 octobre 2021 à Abidjan.

Raphael Tchidimè, c’est le seul phytothérapeute béninois présent à la 21è édition du forum pharmaceutique international qui se tient en Côte d’Ivoire. Parmi les milliers de participants attendus, le Béninois est bien présent. Ce rendez-vous de chercheurs, enseignants, officinaux, grossistes-répartiteurs, industriels, biologistes, professionnels de la santé publique, ONG, partenaires techniques et financiers de la santé d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique est l’un des grands événements de l’année que la Côte d’Ivoire accueille du 13 au 16 octobre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire.

| Lire aussi : Bénin : l’Ong Foyer d’Amour sensibilise sur la Covid-19 dans les palais royaux, couvents et églises

Organisé par l’Ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, dirigé par Dr Diarra Arounan, la raisons d’être du forum est sous-tendu par le regroupement des professionnels du secteur autour de l’activité pharmaceutique, la tenue des travaux scientifiques à travers des cadres d’échanges pour faire évoluer la politique du médicament en Côte d’Ivoire et dans le monde, et la participation au développement du volet socio-culturel et touristique pour le pays hôte.

| Lire aussi : Bénin : compte rendu intégral du Conseil des ministres de ce mercredi 13 octobre

Modèle de par sa politique pharmaceutique, la Côte d’Ivoire a été choisie dans la sous-région pour organiser ce rendez-vous.

| Lire aussi : Journée mondiale de la normalisation : le message du ministre de l’industrie et du commerce

Le thème choisi est : « Santé des populations : quels enjeux pour les pharmaciens ? ». Plusieurs sous-thèmes tels que l’industrie pharmaceutique, l’accessibilité des populations aux médicaments à travers des politiques de Couverture maladie universelle, les médicaments traditionnels améliorés (MTA), les problèmes d’antibiorésistance ainsi que les problèmes liés aux infections telles que la COVID-19, Ebola puis les médicaments de qualité inférieure et falsifiés (MQIFs), encore appelés médicaments de la rue.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook