Afrique

Compaoré : ‘’le seul ennemi du Faso reste le terrorisme et non l’ex président’’, clarifie la junte au pouvoir

Judicaël C. GBETO 1er/09/2022 à 21:29

C’est par un communiqué que le gouvernement burkinabé a confirmé mardi 30 août 2022, en soirée, que des démarches ont été entreprises au préalable, avant l’arrivée de l’ancien président Blaise Compaoré à Ouagadougou. Et aussi, dans un entretien avec la chaîne nationale le Premier ministre Albert Ouédraogo l’a souligné.

Le message officiel de l’Exécutif burkinabè condamne le fait que « Des communiqués tentent d’entretenir une polémique sur l’intervention télévisée du 23 août 2022 du Premier ministre, Albert Ouedraogo » et rappelle que seul, un climat de sérénité favorable à la recherche de la paix sociale et à la reconquête de l’intégrité territoriale a motivé l’organisation de cette rencontre. Dans sa réplique, « le gouvernement confirme que des démarches avaient été effectuées et des contacts pris à cet effet tel que l’a expliqué le Premier ministre lors de l’entretien ».

| Lire aussi : Paul Biya : le président de 89 ans sollicité pour briguer un nouveau et 8è mandat

Le terrorisme, le seul ennemi du Burkina Faso ... « Notre pays a suffisamment payé un lourd tribut dans la guerre contre le terrorisme, et l’aspiration des populations à la paix, tout comme la reconquête de l’intégrité de notre territoire ne laisse point de place à la polémique encore moins, à diverses formes de manipulations », indique le communiqué, qui invite « toutes les filles et fils de ce pays à ne point se tromper de combat et à mettre l’intérêt de notre nation au-dessus de toutes les considérations ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook