Football

Changement du nom « Ecureuils » : on avait pensé aux « sorciers », révèle un ancien joueur du Bénin

L’investigateur 27/08/2022 à 21:17

Candidat sortant et réélu le samedi 20 Août 2022, Mathurin de Chacus, président de la Fédération béninoise de football, a proposé par le biais de son comité exécutif, un nom "Les Guépards" qui remplacerait « Ecureuil », donné à l’équipe nationale de football. Certes ce n’est pas encore approuvé par l’Etat, mais la proposition fait jaser.

Les opinions sont divergentes au sujet du changement de nom de l’équipe nationale. Une partie est pour, d’autant plus qu’elle estime que le nom du petit animal « Ecureuil » n’inspire aucune peur chez l’adversaire.
A contrario, ceux qui s’y opposent, soutiennent que ce n’est pas le nom qui fait gagner. Les exemples les plus cités sont ceux du Brésil (NDLR Celesçào, allusion faite à la couleur du drapeau du pays), cinq fois champion du monde et la France (NDLR Les Bleus), vainqueur de la coupe du monde Russie 2018. Mais interrogé par la BBC, l’ancien défenseur du Bénin, Emmanuel Imorou raconte. "voilà, c’était comme ça, c’était notre nom, c’est les Ecureuils du Bénin. Donc je pense que mine de rien quand c’est quelque chose qui est ancré dans la culture, dans son histoire on va dire, c’est peut-être un peu dur de passer à autre chose, mais on verra comment ça va se passer, comment le public va appréhender ça " a déclaré l’ex-défenseur latéral béninois.

| Lire aussi : [Moucharafou : le tout nouveau président d’honneur de la FBF révèle les réels motifs de son retour ->https://www.linvestigateur.info/?Moucharafou-le-tout-nouveau-president-d-honneur-de-la-FBF-revele-les-reels&var_mode=calcul

En réalité, un changement de nom n’est pas une mauvaise chose, parce que tout le monde veut que le Bénin fasse peur à ses adversaires déjà rien qu’à travers le nom, relativise le latéral gauche béninois. "On se disait que ce serait bien d’avoir un truc qui inspire un peu plus de peur, de crainte. On avait parlé même par exemple de s’appeler les sorciers, vu que nous on est assez craint pour la magie noire, le vodoun... C’est qu’un surnom, après si on arrive à trouver un petit logo sympa qui dégage ce que le léopard dégage c’est-à-dire, de la classe, de la crainte et surtout de la vitesse, ça peut être sympa" a déclaré l’ex-international béninois. Mais il soutient que le nom ne peut jamais à lui seul, fait trembler les "adversaires sur le terrain avant les matches. ". "Mais ce serait un premier pas", concède le béninois.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook