Choix d’un directeur technique national

Ce casse-tête qui bloque le comité exécutif dans sa volonté

Appolinaire GOLOU 25/11/2019 à 11:57

Sans un Directeur technique national en bonne et due forme ou nommé en respect des textes depuis la mort de Feu César Dagba, le football béninois fait bon an mal an des prouesses en dépit de ce dysfonctionnement. En plus, les récentes promesses du président de la Fédération béninoise de football (FBF), Mathurin de Chacus, soucieux de corriger cette anomalie achoppe sur une question de consensus, véritable goulot d’étranglement du comité exécutif qui est désormais face à un choix cornélien.

A quand la nomination d’un directeur technique pour le football béninois ? Autant la question trotte dans la tête des membres du comité exécutif de la Fédération béninoise de football (FBF), autant les fans des Ecureuils et le milieu du football béninois se remémorent les récentes promesses du président de (FBF), Mathurin de Chacus. Car, il est incompris de tous qu’au lendemain de la participation des Ecureuils qui ont impressionné à la CAN 2019, ce défaut qui érode le bon fonctionnement du football béninois ne soit pas corrigé. Au sein du comité exécutif par ailleurs, de crédibles sources renseignent que le richissime homme d’affaires et ses pairs ne manquent pas de discuter du sujet. Notamment à la dernière réunion du jeudi 14 novembre 2019 qui a fait office de base d’appui à la préparation du voyage des Ecureuils à Uyo (Nigeria) dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. Mais actuellement, le projet a du plomb dans l’aile parce que le comité en son sein n’est pour l’instant pas parvenu à déblayer le terrain. De sources confidentielles, le bureau exécutif est face à un choix cornélien, c’est-à-dire partagé entre la raison et les sentiments. Un cul-de-sac susceptible de retarder le projet alors que la nomination d’un directeur technique national urge. A en croire les mêmes sources, deux possibilités s’offrent actuellement au bureau exécutif. D’une part, le comité exécutif de la Fbf a le choix entre un béninois vivant au pays, réputé pour cette tache et qui a d’ores et déjà fait ses preuves, et d’autre part, celui d’un compatriote vivant sur le vieux continent. En effet, au sein du comité exécutif, une partie des membres, la majorité silencieuse soutient celui dont les compétences sont avérées, c’est-à-dire un choix plus ou moins raisonnable. A l’opposé le groupe restreint qui a voix au chapitre opte pour l’expatrié, un choix basé sur le sentiment au regard du pedigree de ce dernier.
Opportunément, on note qu’il y a la volonté de rompre avec le saut dans l’inconnu, la navigation à vue et l’envie de faire les choses autrement. Mais jusqu’à preuve du contraire, entre le choix de celui qui est au pays et l’expatrié, le juste milieu n’est pas encore trouvé et les membres du bureau exécutif demeurent songeurs sur la question. L’un dans l’autre, ils ont le devoir de faire le choix utile à ce poste dont est chevillé l’avenir du foot béninois.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook