Actualité

Burkina Faso : voici les 04 premières mesures prises par les militaires au pouvoir

L’investigateur 25/01/2022 à 07:28

Après 48 heures presque de mutinerie, les militaires du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), dirigés par le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba ont évincé l’ancien président du Burkina Faso, Roch Kaboré. Dans la foulée, ils ont pris quatre (04) mesures juste après l’annonce faite à la télévision.

Après leur putsch, les des militaires qui se réclament du Mouvement patriotique pour la Sauvegarder et la restauration (MPSR), ont suspendu la constitution du Burkina Faso et l’Assemblée nationale ; ils ont également rétabli l’internet entre-temps coupé dès l’éclatement des émeutes sous l’ancien régime. En plus, le (MPSR) a fermé et ce jusqu’à nouvel ordre, les frontières terrestres et aériennes entre le Burkina Faso et ses pays limitrophes ou du monde et puis, dissout le gouvernement.

| Lire aussi : Aïvo et Madougou  : liste de 16 députés français signataires d’une tribune qui plaident leur cas

Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) "qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité a ainsi décidé de mettre fin au pouvoir de M. Marc Roch Christian Kaboré ce 24 janvier 2022", a annoncé le capitaine Kader Ouedraogo, entouré d’une quinzaine de militaires à la télévision.
Selon leur même communiqué, ils s’emploient à remettre le pouvoir au civil dans un délai raisonnable, et ce après consultation des forces vives de la nation.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook