Bénin

Bénin, pourquoi l’ex-premier ministre n’était pas inquiet de sa présence au pays

Rollis HOUESSOU 23/02/2022 à 10:02

Dans un entretien accordé à Matin Libre, Me Robert Dossou a réagi à la condamnation de l’ancien premier ministre Lionel Zinsou dont le retour avec le président Patrice Talon fait polémique sur la toile depuis le samedi 19 février 2022. Pour l’avocat, plus aucune condamnation ne pèse sur le banquier franco-béninois.

Du retour au Bénin sur le même vol avec le Président Patrice Talon dans le cadre du vernissage des 26 trésors royaux, Lionel Zinsou s’est confié à Frissons Radio sur sa condamnation après les élections présidentielles de 2016 pour dépassement de fonds de campagne. Il disait " En appel, j’ai été libéré de condamnation, je ne me sens pas du tout condamné. En appel, l’accusation a été retirée, donc de ce côté-là, je suis parfaitement serein".

| Lire aussi : Bénin : l’ancien syndicaliste Pascal Todjinou se prononce sur le rapprochement entre Talon et Zinsou

Des propos qui ont suscité une avalanche de réactions. Mais l’un des avocats de l’ancien premier-ministre dans ce dossier, a confirmé les propos de son client et dissipe les inquiétudes. Il s’agit de Me Robert Dossou. Pour lui, un appel a été formulé après la condamnation en première instance à 5 ans d’inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et une amende de 50 millions francs Cfa de son client pour faux et usage de faux et dépassement de fonds de campagne. " À la Cour d’appel, le mardi 18 février 2020, la condamnation a été infirmée et remplacée par 4 ans d’inéligibilité, 5 millions d’amende et 6 mois de prison avec sursis. L’incrimination ‘’ faux et usage de faux’’ a été abandonnée mais la charge ‘’dépassement de frais de campagne’’, maintenue", a expliqué l’ancien Bâtonnier qui rejette ce dernier chef d’accusation contre son client.

| Lire aussi : Après le Sommet Ua, Ue : Talon et Zinsou reviennent à bord du même avion à Cotonou

Plus est, l’ancien président de la Cour Constitutionnelle soutient qu’il n’y a aucune preuve matérielle, aucun élément comptable qui fonde cette inculpation. " Ceux qui accusent n’ont pas pu avancer le montant des dépenses supposées dépassées par le candidat malheureux à la présidentielle de 2016. Le même jour où le verdict de la Cour d’appel a été prononcé, un pourvoi en cassation a été formulé. Et, le pourvoi en cassation est suspensif, annule la condamnation de l’ancien premier ministre, Lionel Zinsou. A l’heure actuelle, c’est comme s’il n’a jamais été condamné" a confié Me Robert Dossou. Voilà qui vient mettre un terme à la polémique qui enfle sur la toile.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer