Actualité

Bénin : le camp Yayi contre-attaque après les propos de Talon sur la tenue des assises nationales

Bénédicte BANKOLE 12/04/2021 à 15:55

Juste après son vote hier, le président Patrice Talon s’est prononcé sur l’organisation des assises nationales, réclamées par l’opposition. Une réponse qui a laissé sur sa faim, Eugène Azatassou vice-président du parti, Les Démocrates.

Selon l’opposition, Patrice Talon pensait que les assises nationales sont pour l’unanimisme. Ce qui est totalement à l’antipode de la réclamation des forces qui ne parlent pas le même langage que lui et qui réclament la tenue des assises nationales. Pour le président de la République, ces assises nationales ne sont pas souhaitables. « Il est évident que dans la vie d’une nation, il y aura des protestions, il y aura des divergences sinon la société humaine n’évolue pas », a confié Patrice Talon après son vote à l’EPP Charles Guillot à Zongo.
Pour le contrattaquer, Eugène Azatassou au micro de Frissons Radio dira que son point de vue sur le sujet, est erroné. « Cela prouve que le président n’a pas compris ou accepté l’esprit de la conférence nationale ainsi que la revendication des opposants », a déclaré le vice-président du parti, Les Démocrates.

Lire aussi : Bénin  : naissance d’une 3ème voie pour réconcilier Talon et l’opposition radicale

« Malgré la conférence des forces vives de la nation de février 1990, il n’a pas eu un terrain propice à l’unanimisme, mais la définition d’un cadre de "vivre-ensemble », renchérit Eugène Azatassou. « Car depuis cette assise de février 1990, les gouvernements qui se sont succédé, étaient toujours confrontés à des opposants », admet le vice président.
En effet, il a été constaté que généralement, selon les opposants, les violences pré-électorales qui ont eu lieu récemment sont du fait de la non tenue de ses assises nationales. Et, à Eugène Azatassou de conclure que « ce qu’il y a eu récemment..., mais c’est le président Talon qui est à la base ».
Visiblement, le président Patrice Talon qui juge ses assises inopportunes est pris de court par des opposants proches de l’ancien président Boni Yayi qui dans l’un des ses posts sur sa page facebook, a réclamé ses assises nationales avant la tenue des dernières élections présidentielles.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook