Actualité

Bénin : de Yayi à Talon, une dette de l’Etat fait grincer les dents dans le rang des retraités, 10 ans après une promesse faite

L’investigateur 16/08/2022 à 10:28

Des agents retraités de l’Etat attendent de recevoir les rappels après la prise du décret N° 2011-505 du 05 Août 2011 portant institution d’un coefficient de revalorisation des indices de traitement des agents de l’Etat. Du coup, de Yayi à Talon, leur situation n’a guère changé et ils continuent de faire la moue.

Sous une pression sociale, le gouvernement sous le régime de Boni Yayi avait pris le décret N° 2011-505 du 05 août 2011 portant institution d’un coefficient de revalorisation des indices de traitement des agents de l’Etat. En son article 3, le décret stipule que « L’application de ce coefficient de revalorisation de 1,25 de l’indice de traitement s’ étendra progressivement sur une période de quatre (04) ans aux personnels Agents Permanents de l’Etat et Agents Contractuels de l’Etat des autres ministères et institutions de l’Etat sur la base des indices acquis au 31 décembre 2011 ». « Les taux applicables chaque année sont fixés comme suit : Année 2011 : 5%, année 2012 : 5%, année 2013 : 5%, année 2014 : 10% », stipule l’article 4. Mais tous les agents de l’Etat en fonction jusqu’au 31 décembre 2011 sont concernés par le décret pris.

| Lire aussi : Yayi : "Houndété et Cie sont sous perfusion chez l’ancien président", selon un ancien collaborateur du prédécesseur de Talon

En tenant compte de l’échéancier précisé à l’article 4, rien a été respecté puisque le gouvernement du président Yayi n’avait pas réussi à honorer ses engagements. C’est alors qu’en 2017, le gouvernement du Président Patrice Talon prend la décision de régler cette dette de l’Etat vis-à-vis des travailleurs. Mieux, il finira par intégrer dans le budget 2019 l’apurement de ces dettes salariales. Dans le Document d’Orientation Budgétaire(DOB) 2018, cette volonté du gouvernement est clairement affichée. On peut donc y lire : « Dans la mise en œuvre de sa politique sociale, le gouvernement avait décidé, à partir du 1er janvier 2017, de l’application intégrale du décret N° 2011-505 du 05 Août 2011 portant institution, d’un coefficient de revalorisation des indices de traitement des agents de l’Etat au profit des retraités du Fonds national des retraites du Bénin(FNRB). A cet effet, dans la continuité de l’application dudit décret, les mesures suivantes ont été prises. Il s’agit de : l’augmentation des pensions de 15% au profit des retraités des ministères et institutions de l’Etat, l’augmentation des pensions de 25% au profit des enseignants retraités de la maternelle, du primaire et du secondaire. L’indice financière additionnelle relative aux mesures suscitées est de 10 milliards de FCfa ». Le gouvernement va plus loin. « Soucieux de l’amélioration de la qualité des conditions de vie des retraités, le gouvernement prévoit, pour l’année 2019, le paiement intégral des rappels découlant de la revalorisation au titre des années 2011 et 2012 », lit-on dans le même document. Cette année 2019, un petit effort a été fait en 2019 pour l’apurement de ce que l’Etat doit aux retraités à savoir les rappels au titre des années 2011 et 2012.
Toutefois pour la suite, les retraités attendent selon les informations de LNT. Ils ne savent plus à quel saint se vouer en tout cas.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer