Actualité

Bénin : Talon veut augmenter le salaire des fonctionnaires

L’investigateur 15/12/2021 à 18:25

Elu en avril à la faveur de la présidentielle, le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon s’évertue à poursuivre les œuvres entamées, depuis avril 2016 à la tête du pays. Mais pour son second quinquennat, il souhaite consacrer une part importante au social.

En Conseil des ministres ce mercredi 15 décembre, le gouvernement a validé et adopté le PAG 2021-2026. Selon certaines indiscrétions, « l’une des réformes majeures contenues dans le PAG 2021-2026 est la revalorisation des salaires des travailleurs des secteurs public et privé. » A cet effet, des discussions seront entreprises avec le patronat et les partenaires sociaux pour les modalités de mise en œuvre. Ce qui constituera dès que c’est effectif, une bouffée d’oxygène pour les travailleurs.

"A la suite des diverses séances d’arbitrage organisées avec les ministères sectoriels d’une part, et du séminaire gouvernemental tenu ce lundi 13 décembre 2021 d’autre part, le Conseil des Ministres a approuvé le Programme d’Action du Gouvernement pour la période 2021-2026."

| Lire aussi : Bénin : Talon sur le chantier de construction de l’hôtel Sofitel, ex-Bénin Marina Hôtel

| Lire aussi : Aïvo et Madougou : le parti Les Démocrates veut rencontrer Talon pour plaider leur cas

Ledit programme est porté par trois piliers que sont :

« Renforcer la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance »,
« Poursuivre la transformation structurelle de l’économie »Retour ligne automatique
et « Poursuivre l’amélioration du bien-être social des populations ».
Il vise à accélérer de manière durable le développement économique et social du Bénin.

En effet, au cours du premier quinquennat du président béninois, il y a eu toute une levée de boucliers contre les réformes notamment celles intervenus dans le domaine des fiscs. A plusieurs reprises, les travailleurs se sont plaints de l’augmentation des produits de premières nécessités alors que les salaires n’ont connu aucune hausse.
Cette fois-ci, ils peuvent faire foi à la bonne intention du président de la République, surtout aux réformes inscrites dans son programme d’action quinquennal.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer