Actualité

Bénin : Soglo réagit à son rétablissement dans ses droits pour un check-up à l’étranger

L’investigateur 21/06/2021 à 14:45

Victime d’injustice sous l’ancien régime de Boni Yayi, Nicéphore Soglo a été rétabli dans ses droits par le président Patrice Talon. Du coup, il a obtenu le quitus de l’administration et s’envole ce lundi 21 juin 2021 pour un check-up en France.

L’ancien président Nicéphore Soglo s’envole pour la France ce lundi. Le président Patrice Talon l’a autorisé à se rendre à l’étranger pour faire son check-up, ce qui n’était plus possible sous le régime de la Refondation de Boni Yayi. Il est vrai que malgré le refus de l’administration d’alors, le président Nicéphore Soglo le faisait à ses propres frais depuis plusieurs années, mais c’était à contrecœur.

Lire aussi : Football-Atlantique : le championnat régional amateur lancé à Ouidah

La décision de Patrice Talon qui l’autorise à se rendre à l’étranger pour son bilan de santé aux frais de la princesse a surpris plus d’un, notamment dans le camp du bénéficiaire. La preuve au détour d’une déclaration, il a salué le président Patrice Talon pour son esprit de discernement, qui sans doute viserait à mettre fin à la Françafrique, a-t-il dit, rapporte le Journal l’Evénement Précis.

Lire aussi : Vie des partis politiques : Prudencio n’est plus présidente de l’UDBN

Rappelant qu’il ne s’agit nullement d’un cadeau, Nicéphore Soglo témoigne que c’est l’ancien Président Yayi Boni qui a « créé inutilement un problème qui n’existait pas en allant jusqu’à le priver de ses droits, ce qu’il a trouvé absolument ridicule ».

Lire aussi : Sommet de la CEDEAO : Talon félicité par ses pairs pour sa réélection. Lire le communiqué final

Certes le premier président de l’ère du Renouveau démocratique revendique ses droits, mais il n’en veut pas plus comme c’est le cas du président Alassane Ouattara qui en Côte d’Ivoire, a construit un pont au nom de Henri Kona Bédié. Mieux, le traitement fait au Sénégal, au Niger aux anciens présidents. « Je ne demande pas cela. Je ne demande que mes droits », a clarifié Nicéphore Soglo qui a désormais le privilège d’aller faire ses examens médicaux en France.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook