Actualité

Bénin : Réaction du Collectif des Pré-insérés au reversement annoncé de 3000 AME dans la fonction publique en 2024

11/12/2023 à 21:22

Le reversement de 3000 Aspirants au Métier d’Enseignant (AME), intégré dans le budget de l’Etat exercice 2024 continue, en dehors de l’arène politique, de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

C’est au détour d’une réaction sur une radio de la place, que l’un des porte-paroles de la Fédération Nationale des Collectifs des Enseignants Pré-Insérés du Bénin, M. Pierrot Akodjènou a donné son point de vue sur le sujet. Le nombre d’AME à reverser, qu’il juge sans doute infime, l’amène à déduire que l’exécutif accorde peu d’importance aux problèmes et conditions de vie des AME, selon ses propos.
« Nous comprenons que derrière cette politique, la volonté d’amélioration des conditions de vie et de travail des Aspirants au métier d’enseignant (AME), est carrément absente dans les actions que le gouvernement entreprend. », soutient-il.
Pour lui, « L’amélioration de la qualité de l’offre éducative n’est pas préoccupante pour ce gouvernement. L’essentiel pour lui, c’est d’avoir des enseignants taillables et corvéables à merci. »
Pour ces raisons évoquées, il va prodiguer des conseils aux enseignants concernés. « C’est triste et la Fédération que je représente envoie comme message aux AME de s’en remettre à Dieu. C’est la nature qui est le maître des temps, de la justice. Qu’ils cherchent d’autres options pour mieux gagner leur vie. Car, le système aspiranat avec ce que nous voyons, est l’autre nom de l’esclavage », estime M. Akodjènou.

Lire aussi : [Bénin : les travailleurs conventionnés du CNHU-HKM prennent 02 décisions pour obtenir la revalorisation salariale
)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-les-travailleurs-conventionnes-du-CNHU-HKM-prennent-02-decisions-pour&var_mode=calcul]

Pour rappel, le budget de l’État, exercice 2024 qui s’élève à 3199,274 milliards F CFA, a été adopté le vendredi 8 décembre par les députés du parlement. C’est dans ce budget qu’il est prévu le reversement de 3000 AME en agents permanents de l’Etat, pour le compte de 2024. Un nombre jugé insignifiant compte tenu de la demande. Au cours des débats à l’Assemblée nationale, des députés ont proposé au gouvernement d’intégrer dans la fonction publique, la totalité des AME qui avoisinent 30 000. Mais l’émissaire du gouvernement a laissé entendre qu’il a été décidé que leur intégration se fasse de « façon progressive et suivant les conditions d’éligibilité » dans la fonction publique. Cette décision devrait conduire, à terme, à une intégration totale des AME recrutés dans la catégorie des agents contractuels de l’Etat.
A dire vrai, les AME ont le statut de prestataires de l’Etat et leur rémunération est comptabilisée dans les acquisitions de service et non dans les « dépenses de personnel ». « Une fois qu’ils sont intégrés, leurs revenus constitueront des dépenses de personnels et intégrés à la masse salariale. »




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook