Afrique

Bénin, Patrice Talon continue de lutter malgré tout, contre le culte de la personnalité

L’investigateur 30/08/2020 à 16:56

A quelques mois de la présidentielle de 2021, le chef de l’Etat, Patrice Talon est resté fidèle à sa décision du début de mandat. Celle qui consiste à s’opposer au culte de la personnalité ; contrairement à son prédécesseur.

A sa prise de fonction, il l’a affirmé. Lui, c’est le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon. Il est opposé au culte de la personnalité et sa gestion a contrasté avec les multiples sorites de son prédécesseur, Boni Yayi qui avait une propension pour les bains de foule. A plus forte raison, les décisions les plus impopulaires prises (casses des petits commerçants au bord des ruelles, la lutte contre la corruption etc.,) ont prouvé à n’en point douter, que Patrice Talon est décidé à faire le deuil d’une gestion basée sur du populisme.

Lire aussi : Agbangnizoun  : la population au secours d’un jeune homme braqué en pleine journée

A quelques encablures de la présidentielle de 2021 où les mouvements et associations prennent d’assaut le chaînes de télévision et places de fête pour susciter sa candidature, il vient une fois encore de surprendre les uns et les autres. Il s’agit de la décision prise et concernant le retrait de ses posters des panneaux publicitaires de Cotonou et autres villes du pays. En effet, c’est par le biais d’un communiqué rendu public ce samedi 29 août 2020, signé du Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence, Pascal Irénée KOUPAKI que cette décision est tombée. Lire le communiqué.

Communiqué

La présidence de la République observe que depuis quelque temps, divers mouvements se réclamant du Chef de l’Etat, Monsieur Patrice TALON, organisent des manifestations de soutien à son action.
A l’appui de ces manifestations, des affiches et posters à son effigie sont parfois apposés.
La présidence de la République tient à rappeler aux uns et aux autres que ces pratiques ne sont conformes ni à la vision du Chef de l’Etat, ni à son combat contre le culte de la personnalité dans notre pays.
Aussi, ces mouvements sont-ils invités à bien vouloir s’abstenir de rééditer lesdites pratiques.

Fait à Cotonou, le 29 août 2020.

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence
Pascal Irénée KOUPAKI




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Facebook