Bénin

Bénin : Moïse Kérékou réagit à l’arrestation du Professeur Joël Aïvo

L’investigateur 18/04/2021 à 18:25

Interpellé le jeudi 15 avril et placé en détention provisoire pour « atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux », le Professeur Joël Aïvo reçoit des soutiens moraux d’un peu partout. Le dernier est celui de son colistier, Moïse Kérékou à l’élection du dimanche 11 avril dernier.

« C’est avec un cœur meurtri que j’ai appris et suivi l’interpellation et l’emprisonnement du Professeur Aïvo Joël avec lequel j’étais en duo dans le cadre des élections présidentielles de 2021 pour le compte du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD). Comme vous le savez tous, notre duo a été recalé faute de parrainage. Je connais le Professeur Aïvo depuis 2006, c’est un légaliste et un homme intègre. Il ne mérite pas ce sort.
En ces circonstances malheureuses et douloureuses - n’oublions pas Réckya Madougou qui est aussi incarcérée depuis plus d’un mois et son colistier Patrick Djivo qui a subi un AVC - mes pensées vont à l’endroit de son épouse (Joël) et de ses enfants ainsi qu’à sa famille et à son staff politique. Je n’oublie pas ses nombreux militants, ses étudiants et tous ceux qui l’aiment.
Mais j’ai l’intime conviction qu’au-dessus de la justice des hommes, il y a la JUSTICE DIVINE. », a écrit la colistier du Professeur Joël Aïvo, Moïse Kérékou.
Rappelons que le Constitutionnaliste a été interpellé dans le cadre des enquêtes liées aux manifestations pré-électorales. En dehors de lui, il y a trois (03) autres personnes dont le financier de son Mouvement créé à la veille de l’élection présidentielle.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer