Bénin

Bénin : Claudine Prudencio tape sur les doigts de Bertin Koovi et responsabilise Bio Tchané après le clash Udbn-Br

L’investigateur 26/09/2022 à 14:04

Claudine Prudencio a brisé le silence sur le retrait de l’UDBN de l’accord politique signé avec le Bloc Républicain. Elle en a profité pour régler ses comptes avec Abdoulaye Bio Tchané et Bertin Koovi.

Au cours d’une rencontre avec ses militants, la présidente d’honneur de l’Union démocratique pour un Bénin Nouveau, Claudine Prudencio a confié avoir été insulté par le secrétaire général national du BR, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané et sa nouvelle recrue Bertin Koovi. « Ils ont pris un certain Bertin Koovi qui s’est allié à ABT pour m’insulter constamment », a-t-elle dit.

| Lire aussi : Législatives 2023 : la présence de l’UDBN confirmée, le parti n’est pas à vendre

En effet, après le départ de l’UDBN dont les dirigeants ont estimé que le BR n’a pas tenu parole, Bertin Koovi membre du Bloc Républicain s’en est pris à la présidente d’honneur du parti UDBN. Dans des audios et parfois vidéos, l’ancien président de l’Alliance Iroko n’a pas fait de cadeau à la présidente de l’Institut National de la Femme (INF)

| Lire aussi : Bénin : le parti LNA de Théophile Yarou adhère officiellement à l’UP le Renouveau

Au cours de sa sortie le week-end écoulé, Madame Claudine Prudencio a déclaré que le Bloc Républicain n’a pas rempli sa part du contrat pour une mise ensemble. « On n’est pas obligé de se marier avec un allié fantaisiste. L’UDBN a dit non. On a amorcé une mise ensemble, et ils n’ont pas voulu. Ils se sont considérés en territoire conquis… », a expliqué l’ancienne députée. Elle a invité les membres de l’UDBN a gardé leur sérénité. « Ne répondez pas. Notre éducation ne nous permet pas d’insulter. L’UDBN est un parti de paix », a demandé celle qui préside l’Institut National de la Femme.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer