Actualité

Bazoum : le rappel de l’ambassadeur du Niger à Bamako souhaité après l’humiliation du président par la junte malienne

L’investigateur 26/09/2022 à 19:43

Quelques jours après les propos du colonel Maïga Abdoulaye, Premier ministre par intérim de la junte au pouvoir au Mali, le Niger a réagi. En effet, après avoir traité le président nigérien Mohamed Bazoum d’ »étranger » à la tribune de l’ONU, le député Mahmoud Saghdoun en l’occurrence, a souhaité que son pays, le Niger mette fin à ses relations diplomatiques avec Bamako.

’’ Nous demandons le rappel de notre ambassadeur au Mali ainsi que la rupture des relations diplomatiques jusqu’à ce que ces soldats reviennent sur le droit chemin. Et qu’ils présentent officiellement leurs excuses au président de République et au peuple nigériens’’, a lancé l’honorable Mahmoud Saghdoun. Vice-Président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée, l’élu ne souhaite que la rupture des relations entre les deux pays. Trop braqué, le député en veut aux militaires au pouvoir à Bamako.

| Lire aussi : CEDEAO : les coulisses du sommet extraordinaire des Chefs d’Etat à New York

A en croire ses propos, le chef de la junte malienne, "Assimi Goïta et ses amis qui n’ont aucune notion de la gestion des affaires d’Etat, préfèrent troquer la tenue militaire contre les bureaux climatisés et le luxe Bamakois", rapporte lavenir. Pour lui, au lieu de s’en prendre à tout le monde, les militaires au pouvoir au Mali doivent plutôt se battre pour la conquête de tout l’ensemble de leur territoire.*

| Lire aussi : A la tribune des Nations unies : l’intégralité du discours du Mali qui a répondu à ses détracteurs

Réunis à New-York pour un sommet extraordinaire, et profitant d’une autre réunion des Nations unies, les Chefs d’Etat qui ont maille à partir avec les autorités maliennes ont profité de la tribune pour se faire entendre. Mais dans sa réplique, le colonel Maïga Abdoulaye, a réagi. Traitant d’une part, Mohamed Bazoum du Niger d’ » étranger », et donnant au passage, des leçons de morale à Alassane Ouattara, qui dans son pays, s’est battu contre vents et marées pour briguer un 3è mandat d’autre part.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer