Bénin

Banamè : le rétropédalage de Daagbo après ses propos déplacés à l’endroit de patrice Talon

L’investigateur 14/09/2021 à 18:49

Au cœur de l’actualité sur les réseaux sociaux et des commentaires sur fond de polémiques, Parfaite dieue incarnée et surnommée Daagbo de Banamè est revenue sur ses propos et estime qu’ils sont été travestis.

Les critiques sont allées dans tous les sens après la sortie de Parfaite de Banamè qui répondait à un ancien serviteur. En effet, dans sa réplique à Jean-Claude Assogba prêtre démissionnaire de sa congrégation, Parfaite alias Daagbo de Banamè a indexé publiquement le président de la République Patrice Talon. Certes son ancien serviteur a dénoncé dans sa lettre ouverte au premier magistrat, des faits et comportements qui ont cours dans cette congrégation, mais dans sa réplique, Parfaite a balayé tout du revers de la main.

Plus est, elle a poussé le bouchon loin en traitant le président de la République d’un valet à elle. Mais une fois les critiques commencées, elle reviendra à la charge.
Il est vrai, au cours de sa première sortie, elle a eu à confier à ses fidèles, que le Chef de l’Etat ne peut pas l’interpeller sur les faits relatés dans ladite correspondance, parce qu’elle est « dieu » et « tient Patrice Talon dans ses mains » (en langue locale fon). Mais plus tard, elle dira que ses propos relayés sur la toile, auraient été sortis de leur contexte. Une manœuvre qu’elle attribue à son ex-disciple Jean-Claude Assogba, auteur de la lettre ouverte.

| Lire aussi : Bénin : la réplique de Parfaite, ‘’dieue de Banamè’’ au prêtre dissident alimente la polémique

| Lire aussi : Tribunal de Cotonou : un pasteur déposé en prison pour usurpation de titre

| Lire aussi : Bénin : deuil au Ministère des affaires étrangères, le diplomate Randolph Coffi Mamert s’est éteint

Le méa culpa de Daagbo

« Vous mes fidèles, vous m’avez compris. Vous avez compris le contexte dans lequel j’ai parlé. « J’ai bien écouté l’audio….Là où j’ai parlé de Patrice Talon… Jean-Claude a sorti les propos de leur contexte. Il a travesti les propos et en a fait une large diffusion », a confié Daagbo à l’une de ses fidèles, rapporte Bénin Web Tv.

En outre, elle estime que l’objectif poursuivi par ses détracteurs est de monter le président de la République contre la mission de Banamè. Mais rassurée, elle ajoute que le président de la République ne tombera pas dans le piège. « Patrice Talon est une personne de qualité, il n’est pas un vaurien comme Jean-Claude. Patrice Talon est un homme intelligent », a-t-elle affirmé.
« Je dis Patrice Talon ne peut rien me demander. Je n’ai rien dit de mal en disant ça. Si je dois être interpellée sur la lettre, ça doit être une démarche judiciaire. Il ne revient pas à Patrice Talon de m’interpeller », a-t-elle renchéri. Avant de rejeter les faits d’escroquerie, de proxénétisme et de rituels divers allégués dans la lettre ouverte au N°1 béninois.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook