Bénin

Azannaï : un bras droit du ‘’Résistant N°1’’ avoue être séduit par les actions de Talon

L’investigateur 18/11/2021 à 15:36

Lentement mais sûrement, le président de la République Patrice Talon commence par impacter ses adversaires politiques à travers ses actions. C’est du moins ce qu’on peut dire après un commentaire d’un bras droit du président de la « Résistance nationale », Candide Azannaï.

Hier, ils ont tiré les 400 coups ensemble. Mais aujourd’hui, ils sont divisés par la politique. En effet, le président du parti, Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï et ses proches en veulent au régime en place du fait de la politique menée par le précurseur de la rupture. Et, tout le monde le sait. Dans l’absolu, on sait également que depuis mars 2017, date du départ du gouvernement de Candide Azannaï, ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la défense nationale, les couteaux sont sur la table pour Patrice Talon et ses anciens alliés.

| Lire aussi : Sexualité : un préservatif pour protéger le p3nis et les testicules sur le marché, voir ses caractéristiques

A plus forte raison, les déclarations faites aux encablures de la présidentielle d’avril dernier sont, à n’en point douter, la goutte d’eau qui a fait déborder peut-être le vase. Mais au fur et à mesure que l’homme de la Marina égrène son séjour à la tête du pays pour son second mandat, ses actions forcent, semble-t-il, l’admiration. Si Les Démocrates, au lendemain du retour des trésors royaux, restitués par la France n’ont pas pu cacher leur joie au point d’en arriver à tresser des couronnes à l’ex-magnat du coton, ce n’est pas au président de la « Résistance nationale », Candide Azannaï et ses proches de toujours continuer par passer une couche de vitriol sur les réformes du gouvernement. Selon loeilrepublician, le secrétaire général de Restaurer l’Espoir, l’ancien député Guy Mitokpè serait désormais sous le charme de AGBON NON.

| Lire aussi : Aïvo : depuis la prison, le Professeur a reçu une bonne nouvelle et en parle

« … Nous avons l’habitude d’ignorer pratiquement tous les mêmes choses. Ainsi, donc ceux sont spéciaux, ce sont ce qui négligent rien ou pratiquement rien. Du moins qui prennent en compte ce que tous, nous banalisons. Ce comportement de celui qui ne banalise pratiquement rien et qui est train de faire des merveilles en politique dans notre pays, est illustré par un homme politique actuel dans notre pays. Je n’ai pas été de tout le temps d’accord avec lui, mais sur des plans spécifiques, il me séduit », a-t-il déclaré en guise d’hommage au président Patrice Talon, rapporte le média.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook