Actualité

Au Nigeria, Tinubu rencontre les hommes d’affaires Dangote, Rabiu et Tony Elumelu

L’investigateur 27/02/2024 à 13:36

Les hommes d’affaires Aliko Dangote, Tony Elumelu et Abdulsamad Rabiu ont rencontré le président Bola Tinubu dimanche dernier. Au cours de leur tête-à-tête, le président nigérian et ses interlocuteurs ont discuté de la crise économique que traverse le Nigeria, en présence de certains gouverneurs d’Etat.

Le taux de change du Naira, la monnaie nigériane, s’est effondré par rapport au dollar et a provoqué une crise économique sans précédent au Nigeria. Conséquences, on observe par-ci et par-là, des contestations sur fond de manifestations. En effet, c’est dans le but de trouver une solution à court, moyen et long terme à la crise qui secoue le grand voisin de l’Est, que le président Bola Tinubu a échangé avec les trois principaux hommes d’affaires du Nigeria. C’est alors que Bola Tinubu a laissé entendre lors de la réunion que les échanges ont pour objectif d’examiner les actions du gouvernement dans le sens de redonner vie à l’économie.

Il a pris l’engagement de travailler, lui et son gouvernement pour « façonner le meilleur avenir économique pour le Nigeria ».

« Comme je l’ai dit, à plusieurs reprises, les habitants de ce pays ne sont que ceux à qui nous devons plaire. Et nous sommes très inquiets, des étudiants aux mères et pères, en passant par les agriculteurs et les commerçants, et nous réalisons que chacun d’entre nous devra aller chercher de l’eau au même puits », a-t-il déclaré. « Nous recherchons des efforts supplémentaires qui pourraient aider les Nigérians opprimés et nous leur fournirons cet espoir et cette assurance que la reprise économique est en route. », a-t-il ajouté.
Très diplomatique, Dangote à son tour, dira : « Je ne peux pas vous donner les détails pour l’instant, mais nous sommes pleins d’espoir, et reconnaissants. Nous avons ce qu’il faut pour redresser l’économie et nous allons le faire ».

Pour M. Rabiu, la pente descendante du taux du naira par rapport au dollar n’est pas authentique. Il a salué les efforts de la Banque centrale du Nigeria (CBN) pour relever ce défi.

"Nous avons discuté de la manière de faire baisser le taux de change parce que nous savons tous que ce qui se passe en matière de change est artificiel, manipulateur et, Dieu merci, la CBN fait beaucoup", a-t-il déclaré.
« Maintenant, le taux de change est passé de 1 800 nairas à peut-être 1 600 et 1 500 nairas maintenant, et comme vous le savez tous, tout au Nigeria est indexé sur les devises, en particulier lorsqu’il s’agit de produits que nous importons dans le pays », a-t-il dit.

M. Elumelu, quant à lui, a noté qu’il pensait que la mise en œuvre des décisions prises lors de la réunion propulserait l’économie nigériane "et contribuerait à réduire la pauvreté dans le pays, à créer des emplois et à mettre de la nourriture sur la table".
Pour rappel, la chute du naira par l’entremise de la Banque centrale du Nigeria (CBN), de 40 % le 14 juin 2023, quelques semaines après l’entrée en fonction de Tinubu, a occasionné la chute de la monnaie locale qui a atteint un niveau record de 1 537,96 nairas pour 1 dollar, d’où le mécontentement et la colère des populations.

Aliko Dangote, président du groupe de sociétés Dangote ; Abdulsamad Rabiu, président du groupe BUA ; Tony Elumelu, président de la United Bank of Africa (UBA) ; et Segun Ajayi-Kadir, directeur général de l’Association des fabricants du Nigéria (MAN), étaient tous de la partie.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook