Bénin/Affaire de crédit d’impôts fictifs

Arouna Barogui, cadre de la Dgi acquitté par la Criet

L’investigateur 21/12/2019 à 16:25

Démarrée ce lundi 16 décembre 2019, la session criminelle à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) qui connaît du procès relatif au dossier de vol de chèques aux fins de monnayage et de création de crédits d’impôts fictifs à la direction générale des Impôts a connu son épilogue sur fond de diverses fortunes pour les accusés.

Arouna Barogui est désormais libre de ses mouvements s’il n’est condamné pour autre accusation, parce qu’il a été acquitté par Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) ce samedi. Pour non constitution des infractions mises à sa charges, l’honneur du jeune cadre de la direction générale des Impôts, arrêté à tort dans le dossier « affaire de vol de chèques aux fins de monnayage et de création de crédits d’impôts fictifs à la direction générale des Impôts » (Dgi) vient d’être lavé. La décision rendue par la Criet ce samedi au petit matin, a rapporté le quotidien du service public La Nation, le relaxe comme certains de ses camarades, agents de la Dgi, eux aussi entre-temps arrêtés. En tout cas, ‘l’affaire de vol de chèques aux fins de monnayage et de création de crédits d’impôts fictifs à la direction générale des Impôts » a été vidée par la Criet. Contrairement aux accusés Saïd Sacca Abdoul Passot, Arouna Barogui et Augustino Tambabou acquittés simplement pour non constitution des infractions mises à leurs charges, 14 autres accusés ont connu le sort contraire. C’est-à-dire qu’ils retournent, eux en prison.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook