Football

Après l’élimination de son équipe nationale : le Bénin saisit la CAF et la Fifa

L’investigateur 16/11/2021 à 07:04

Le Bénin n’a pas baissé pavillon après l’élimination de son équipe nationale des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Il s’apprête à saisir les instances internationales de football après l’élimination de son team national par la RD Congo, ce dimanche au stade des Martyrs.

Selon les informations de Frissons Radio, les autorités du football béninois sont dans la logique de saisir la CAF et la Fifa après la défaite (2-0) de l’équipe nationale devant la RD Congo.

Ceci compte tenu des dysfonctionnements intervenus lors du match RD Congo vs Bénin du groupe J, comptant pour la 6è journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Certes la source n’a pas informé si le Bénin veut formuler une plainte contre le penalty sifflé et jugé « généreux » contre son équipe à la 10è mn, mais elle renseigne toutefois que la plainte sera formulée sur les « sessions de remplacement », opérées par l’adversaire. Quatre sessions opérées par l’entraîneur Hector Cuper au lieu de trois comme le recommandent les textes de la Fifa.

Il s’agit d’une lettre de réclamation contre la RDC pour un temps de changement de trop élastique au cours du match d’hier. Dans sa note, la FBF expose les faits et plaide entre autres, pour la sanction du Congo et sa disqualification en raison de non respect des règles établies par la BOARD.

| Lire aussi : Barrages- CDM 2022 : la RD Congo douche les espoirs du Bénin

| Lire aussi : Barrages-CDM 2022 : les 04 rencontres de demain, des finales dans l’attribution des derniers tickets

| Lire aussi : Mondial 2022 : voici les 06 pays qualifiés pour les barrages en Afrique

Rappelons qu’au cours de la rencontre, l’entraîneur congolais a remplacé Kayembe à la 63e, Malango à la 74e, Muleka à la 84e et Kayamba à la 90e, ce qui fait plus de trois sessions.

Contrairement à la Loi du Jeu 3 de l’IFAB (International Football Association Board qui régit les Lois du Jeu, car ce n’est pas la FIFA) dont l’amendement temporaire s’étend jusqu’au 31 décembre 2022, qui dit que

Durant le match, chaque équipe :

 peut utiliser un maximum de cinq remplaçants
 bénéficie d’un maximum de trois opportunités pour effectuer des remplacements
 peut en outre effectuer des remplacements à la mi-temps




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer