Ram Nath KOVIND au parlement béninois

Alladatin sous le charme du président de la plus grande démocratie

L’investigateur 2/08/2019 à 14:59

Le passage du président indien, son excellence Ram Nath KOVIND à l’assemblée nationale le lundi 29 Juillet 2019 a fait tache d’huile. Pour s’en convaincre, l’honorable Orden Alladatin a apprécié d’une part, sa visite qui a généré d’énormes retombées pour le Bénin et traduit d’autre part, la vitalité de la démocratie béninoise pourtant sacrifiée sur l’autel des considérations ubuesques par les opposants au régime en place.

« Nul n’est prophète chez soi », dit-on. A l’évidence, cet adage colle comme des gants pour ainsi dire, caricaturer le comportement des opposants au régime du Nouveau Départ. A entendre ces leaders de l’opposition, la 8ème législature n’a aucune légitimité. Pire, la lettre envoyée par l’ancien président, Nicéphore Soglo au président indien, son excellence Ram Nath KOVIND avant sa visite au Bénin pour peindre tout en noir le prouve. C’est aussi dans une certaine mesure la preuve de l’inconstance de cette opposition qui continue de chercher chaussure à ses pieds après le gros raté du 28 avril dernier. Leader d’un groupe de « mécontents », selon l’ancien ministre Roger Gbégnonvi dans une émission radiophonique, l’ex-président a voulu profiter de cette visite du président indien pour s’attirer les projecteurs. Et, en désespoir de cause, obtenir le report de l’arrivée du président de la plus grande démocratie au monde au Bénin. Mais à sa grande surprise, non seulement son excellence Ram Nath KOVIND est effectivement venu au Bénin, mieux il est allé à l’hémicycle délivrer un message aux députés. Dès lors, les élus du peuple n’ont pas caché leur joie après son passage à l’Assemblée nationale. Particulièrement, l’ancien activiste de la société civile. A en croire l’honorable Orden Alladatin, sa joie est toute particulière. « Je me réjouis de cette visite, surtout qu’il s’agit de la visite du président de l’Inde, le président de la plus grande démocratie au monde, qui vient nous témoigner sa reconnaissance et son amitié », a-t-il déclaré au terme de la visite de Ram Nath KOVIND. Des propos qui laissent transparaître sa jubilation puisqu’il renchérit : « il pouvait venir au Bénin sans s’adresser au parlement ». C’est dire qu’en d’autres termes, l’arrive du président indien crédite davantage la diplomatie béninoise et de facto son passage au parlement en est la preuve que l’opprobre jeté sur cette 8ème législature est en partie gommé. « Je pense qu’au-delà du symbolisme et de l’honneur de son arrivée, nous avons du concret et même du lourd », a-t-il rajouté. Allusion faite aux accords signés et qui rapportent au Bénin environ 100 millions de dollars pour honorer son arrivée et soutenir la Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). « C’est très bien que le Bénin se positionne au carrefour du monde. Il faut donc féliciter la diplomatie du gouvernement, de tous ceux qui ont participé à ça, le ministre des affaires étrangères Aurélien AGBENONCI, notre ambassadeur dans la sous-région là-bas, Simon Pierre ADOVELANDE et les cadres qui travaillent pour que le Bénin se révèle au monde », a déclaré l’élu de la 16ème circonscription électorale.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook